Festival Sud de Arles Olé

Publié le par JO

Bailamos ! Du 13 au 19 juillet 2009, le Festival de ARles, les Suds de Arles fait honneur...
Arles est une ville populaire avec le Rhône qui la longe et qui offre une promenade, ses arènes, la Cour de l'archevêché et tous les autres monuments et édifices...

Ensoleillée, au bord de la mer saline de Sainte Marie de la Mer, j'oubliais toute notion du temps et j'existais m'amusant avec toutes les vagues de la mer. Je sautillais lorsqu'elles pouvaient me soulever et cela pendant des heures.
En même temps, j'en profitais pour travailler un peu ma stabilité, mes coups de pied, mon cavalier de fer, face à la force de quelques vagues ce jour là car le vent était bien présent, les nuages sombres mais le temps a tenu.
Bref, la mer m'a tellement manqué et elle ressource sereine et vraie. Elle nous fait sentir plus léger et on ressent un bien être indescriptible.

Les Suds de ARles

Ce sont des animations rythmants les journées et les soirées.

*Ti Coca et Wanga Négès, c'est un groupe de chanteurs haïtiens qui swinguent, chachacha et traditionnalisent vraiment bien... Avec des tempos faisant bouger notre corps... Rien à dire sauf que j'ai beaucoup aimé car très entraînant !

Seconde journée, le 17 juillet 2009
*Jorge Pardo
Trop intellectuel bien que musiques et duo bien travaillés. Qui suis je pour dire tout ça alors que je n'y connais strictement rien. Enfin, mon amie m'explique qu'il faut avoir été immergé dans son monde flamenco et comprendre les reprises qu'il a faites...

Troisième journée, 18 juillet 2009

*Sur Sudha
Je suis bouche bêe mais que non : la méditation proposée au départ me fait faire quelques voyages par délà des cascades, des fleurs de lotus et autres. Puis, les rythmes plus heureux, plus gais donnent envie de danser.
Suivi des rythmes ou musiques apportant la paix. Leur musique népalaise pour ces 3 musiciens est magique, une lumière sur terre et la flûte apaise ; la cithare fait vibrer le corps et les tambourins marquent le rythme.

Mon amie spontanément s'approche d'un des musiciens et moi plus timide, j'avance indécise. Puis je les complimente indiquant le résumé de mes notes au dessus.
L'un des musiciens me dit qu'il est vrai que la musique s'appuie sur tous ces sentiments et états rencontrés du bonheur à la tristesse. D'ailleurs, quelques larmes se sont échappées sur l'avant dernière jouée...

Le marché du samedi matin où Mr Vin Din vend et présente tout un panel divers et variés de thés, tisanes, épices... D'autres aussi le font et on pense déjà à toutes ces épices dans nos futurs plats


Publié dans Voyages voyages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article